Tout ce que vous devez savoir sur la reconversion en tant qu’auxiliaire de puériculture en France


28/03/2023

Vous êtes à la recherche d'un nouveau départ professionnel et vous envisagez une reconversion en tant qu'auxiliaire de puériculture en France ? Si c'est le cas, cet article est fait pour vous. Nous allons vous donner toutes les informations essentielles sur cette profession, ainsi que les étapes à suivre pour réussir votre reconversion.

Qu’est-ce qu’un auxiliaire de puériculture ?

Un auxiliaire de puériculture est un professionnel de la petite enfance qui travaille en étroite collaboration avec les infirmières et les puéricultrices dans les établissements de santé, les crèches, les garderies et les centres de protection maternelle et infantile. Il est responsable de l'accueil des enfants et de leur bien-être en assurant leur hygiène, leur alimentation, leur sécurité et leur développement. Il est également chargé de conseiller les parents sur les soins à donner à leur enfant.

Pourquoi se reconvertir en tant qu’auxiliaire de puériculture ?

La reconversion en tant qu'auxiliaire de puériculture est une excellente option pour ceux qui souhaitent travailler dans un domaine de la santé, du soin et de la petite enfance, tout en ayant la possibilité de travailler avec des enfants et de contribuer à leur développement. La profession offre également des perspectives d'emploi intéressantes, avec une forte demande pour les auxiliaires de puériculture dans les établissements de santé et les structures de garde d'enfants.

Quelles sont les étapes pour devenir auxiliaire de puériculture en France ?

Pour devenir auxiliaire de puériculture en France, vous devez suivre une formation d’un an dans une école agréée. Cette formation est accessible aux candidats âgés de plus de 17 ans et titulaires d'un diplôme de niveau V (CAP, BEP, Brevet des collèges) ou d'une attestation de niveau équivalent délivrée par le ministère de l'Education nationale.

Pendant la formation, les étudiants apprendront les compétences nécessaires pour travailler avec les enfants de 0 à 3 ans, y compris la nutrition, l'hygiène, les soins médicaux de base, la psychologie de l'enfant et la communication avec les parents.

Une fois la formation terminée, les candidats doivent passer un examen pour obtenir leur diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture. Une fois diplômé, vous pouvez travailler dans les établissements de santé, les crèches, les garderies et les centres de protection maternelle et infantile.

Nous répondons à vos questions :

Q : Quelle est la durée de la formation pour devenir auxiliaire de puériculture en France ?

R : La formation dure 1 an.

L’Arrêté du 10 juin 2021 définit les nouveaux référentiels de formation et de certification du DEAP. Le diplôme d’état d’Auxiliaire de puériculture est passé récemment d’un niveau 3 (inférieur à Bac) à un niveau 4 (Bac).

Quelques écoles : Les Instituts de Formation des Auxiliaires de Puériculture (IFAP 78, IFAC 92…) ou encore :  INFA Formation, CERPE Aubervilliers, Lycée Carcado-Saisseval Paris (possible en formation initiale ou continue ou apprentissage) ou encore le réseau des Greta dans les différentes régions de France dans le cadre de la formation continue.

Des formations gratuites et rémunérées sont également financées par les Régions pour les jeunes de 16 à 25 ans. Se renseigner auprès de la Mission Locale la plus proche.

Les personnes titulaires d’un CAP, BEP, BEPA, BAC sont dispensés des épreuves générales.

Q : Quelles sont les conditions d’admission pour la formation d’auxiliaire de puériculture en France ?

R : Les candidats doivent être âgés de plus de 17 ans et titulaires d'un diplôme de niveau V ou d'une attestation de niveau équivalent délivrée par le ministère de l'Éducation nationale.

L'admission en institut de formation d'auxiliaire de puériculture s'effectue sur l’étude du dossier et l’entretien.

Q : Quels sont les débouchés pour les auxiliaires de puériculture en France ?

R : Les auxiliaires de puériculture peuvent travailler dans les établissements de santé tels que les hôpitaux, les cliniques et les centres médicaux, mais aussi dans les crèches, les garderies et les centres de protection maternelle et infantile. Ils peuvent également travailler dans des établissements pour enfants en situation de handicap ou pour des enfants atteints de maladies chroniques. Les auxiliaires de puériculture peuvent aussi travailler en libéral en tant qu'indépendants ou pour une association. Enfin, il est également possible de poursuivre sa carrière en passant un concours pour devenir infirmier(e) ou puéricultrice. En somme, la profession d'auxiliaire de puériculture offre de nombreuses opportunités pour ceux qui souhaitent travailler dans le domaine de la petite enfance en France.

Q : Y a-t-il une forte demande pour les auxiliaires de puériculture en France ?

R : Oui, il y a une forte demande pour les auxiliaires de puériculture en France, notamment dans les établissements de santé et les structures de garde d'enfants.

Q : Puis-je travailler en tant qu’auxiliaire de puériculture sans diplôme ?

R : Non, pour exercer en tant qu'auxiliaire de puériculture en France, il est obligatoire d'obtenir le diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture.

Q : Quelles sont les compétences nécessaires pour devenir auxiliaire de puériculture ?

R : Les auxiliaires de puériculture doivent être patients, attentifs, organisés et avoir un grand sens de l'écoute. Ils doivent également être en mesure de travailler en équipe et de communiquer efficacement avec les parents.

Q : Puis-je suivre la formation d’auxiliaire de puériculture à distance ?

R : Non, la formation d'auxiliaire de puériculture en France est uniquement disponible en présentiel dans une école agréée.

Conclusion :

En conclusion, la reconversion en tant qu'auxiliaire de puériculture peut offrir de nombreuses opportunités professionnelles pour ceux qui souhaitent travailler dans le domaine de la petite enfance. Avec une forte demande pour les auxiliaires de puériculture en France, cette profession peut offrir une sécurité d'emploi et une grande satisfaction personnelle si travailler dans le soin et l’assistance aux plus petits fait sens. Si vous êtes intéressé(e) par cette reconversion, n'hésitez pas à vous renseigner sur les écoles agréées et les formations disponibles pour vous aider à atteindre vos objectifs professionnels.

[kkstarratings force]
[trustindex data-widget-id="dcd6584964138270f458c8ab91"]

Besoin d'être accompagné pour votre projet professionnel ?

Vous êtes recontacté(e) par notre professionnelle...

*champs nécessaires